placeholder

Exposition FABEN • Décembre 2019

A La Passerelle, Nice
Commissariat d’exposition COMforART

Faben (de son vrai nom Benjamin Fabris) est un artiste multimédia (peinture, sculpture, art digital), issu de la scène graffiti et du Street Art.

Après 15 ans de peinture « sauvage » et de calligraphie (dans les rues, lieux abandonnés, sur les murs des voies ferrées) que seuls les initiés ou les chanceux pouvaient apercevoir avant qu’elles ne soient effacées, Faben a pris conscience de l’aspect éphémère de son œuvre et a décidé de transposer sa créativité sur des supports intemporels tout en conservant la spontanéité et la liberté du graffiti.

Il continue malgré tout d’envahir l’espace public ; il vous est toujours possible de croiser l’empreinte de son passage au détour d’une ruelle, sur un banc ou un panneau de signalisation. Il se définit comme un activiste de l’ « Amour au sens large » et nous interroge sur la place de celui-ci dans nos sociétés modernes.

Pour lui, l’art se doit d’être, au même titre que l’amour, « spontané et magique », il doit « refléter des émotions instantanées et chambouler le réel ». Le personnage qu’il a imaginé et baptisé Mr LOVER, lutte ainsi pour rétablir le partage et l’échange.

Son travail s’ancre au sein du mouvement « positiviste ». Dans chacune de ses créations, on perçoit ainsi une explosion de joie et de couleurs qui soulignent les aspects positifs de la vie sous toutes leurs formes.

Faben rejette la violence de nos sociétés en créant un monde coloré et saisissant. Il se réinvente chaque jour, et n’hésite pas à se remettre en question. En abordant  parfois des thèmes plus sombres, il porte aussi un regard critique et sarcastique sur l’Homme et son influence sur le monde qui l’entoure.

Après avoir exposé à l’occasion de l’événement « Sur le chemin de L’Ecole de Nice – sélection Jean Ferrero » aux côtés d’Arman, Cesar, Sosno, Moya, puis au palais Regina pour «  A l’orée de mon imagination », au MAMAC, à la Art Gallery Show (Monaco)… il revient à Nice pour une présentation globale de son travail sur ces 20 dernières années. Ses toiles, dessins, croquis sont complétés par un diaporama présentant une sélection de ses œuvres in situ. Une exposition sous forme de rétrospective non linéaire au sein de laquelle l’artiste nous invite à découvrir son langage codé ou caché, sa symbolique personnelle, son univers où l’Amour finit toujours par l’emporter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *